http://images.allocine.fr/r_760_x/medias/nmedia/18/77/90/77/19439513.jpg

Un film très émouvant, sur la transmission ...

Ce sont Jo et Benedicte, anciennes danseuses de la Compagnie de la chorégraphe allemande Pina BAUSCH, qui sont chargées de faire revivre dans le corps d'adolescents, le ballet Kontakthof, qu'elles ont créé en 1978.

Les jeunes lycéens n'ont jamais pratiqué la danse, certains sont intéressés par le théâtre ou par le hip-hop, tout au plus.

Et le spectateur assiste à la métamorphose des personnalités, leur progressif lâcher-prise, la confiance en soi qui s'épanouit, comme une sortie de chrysalide.

Il est question du corps, bien sûr, du toucher ... de soi, de l'autre, qu'il soit garçon ou fille, du respect, de l'intimité.

Et le processus de création est ponctué par les courtes apparitions de Pina, impressionnante, qui, en quelques paroles, ou l'esquisse d'un mouvement, dit le sens, l'essentiel, comme par un fluide de médium.

En ces temps où les générations se divisent, les sexes s'opposent, cette expérience propose un chemin d'humilité, d'écoute de l'autre, comme un rite initiatique, un passage vers un âge adulte, responsable et généreux.

http://www.photo.rmn.fr/LowRes2/TR1/5Z67MF/09-574543.jpg

Ingrid von KRUSE (née en 1935) - Pina BAUSCH en 1987 (RMN)