Il y a 15 mois, j'ai été victime d'un AVC ... et, si j'en reparle aujourd'hui, c'est que je souhaite, par mon témoignage, insister sur les dangers des contraceptions orales, médicaments très banalisés à l'heure actuelle, mais qui provoquent des dégâts parfois irréversibles sur la santé des utilisatrices.

Les médecins neurologues qui m'ont pris en charge lors de mon hospitalisation, m'ont laissée quitter l'hôpital avec ce même médicament, qui, finalement, s'est avéré être la cause de mon accident cérébral !!!! Il a fallu que ma généraliste me demande d'arrêter cette prescription illico pour que je commence à me renseigner sur ces effets dévastateurs. La gynécologue rencontrée 10 mois après l'évènement, dans le même hôpital, a failli tomber de sa chaise, apprenant ce que m'avaient dit les neurologues : aucune cause connue à mon AVC ! Le déni total !!!

Aujourd'hui, je sais que c'est bien la pilule Méliane qui a failli me tuer ou me laisser gravement handicapée. J'ai repris mon travail, la plupart de mes activités, et je tente de consolider ma santé, notamment vivre avec un état permanent de grande fatigue. Je n'ai pas de séquelles neurologiques, ni extérieurs, et c'est une immense chance ! J'ai un traitement à vie, aurait certainement des difficultés pour accéder à des crédits, des assurances ou autres qui nécessitent des questionnaires de santé. Mes collègues et relations, bien que connaissant ce qui m'est arrivé, ont parfois du mal à me voir diminuée (parce que j'ai décidé d'en faire une force, de cet épisode), et ne réalisent pas que lire, prendre des décisions, faire des synthèses de documents, coordonner des activités, entreprendre, bref, avoir la pêche, n'est plus tellement d'actualité pour moi !

Aussi, je relaie et relaierai les informations qui concernent ce dossier de santé publique, dans le but, même de la taille d'une goutte d'eau (car cette goutte d'eau peut avoir la taille d'une vie !), de prévenir d'autres accidents ...

La UNE du MONDE d'aujourd'hui

A votre tour de transférer, MERCI !