"Mais pourquoi s'emprisonne-t-il une seconde fois ?", a-t-il demandé l'autre jour à Joëlle. Elle lui a expliqué qu'une prison où l'on s'enferme de son plein gré ne saurait être une prison. Elle a ajouté : "Aujourd'hui beaucoup de gens s'enchaînent aussi à l'extérieur de la cage." Je crois qu'il déteste ce genre de paradoxe.

P1050514

Le dôme bleu du ciel, sa pureté et ce malheur ancien : difficile de les séparer. Je ne parviens pas encore à vivre l'instant. Il suffit d'un rien pour que le présent s'enfuie vers le passé. Il détale peureusement pour se réfugier dans le trou noir que je n'ai pas tout à fait quitté. Comment contrôler ce mouvement qui veut toujours me ramener en arrière ?

Jean-Paul KAUFFMANN - La maison du retour

P1050513

Ici le temps s’impose comme la composante essentielle du jardin évoluant immuablement au fil des saisons. Ce jardin nous raconte l’histoire éternelle de la vie, des cycles naturels et du recommencement infini du renouveau du végétal. Que ce soit sur une terre dévastée, asséchée, abandonnée, l’idée de la « renaissance » fait son chemin et la vie végétale reprend ses droits.

Ainsi, influencée par l’artiste russe Kasimir Malevitch, la construction de ce jardin nous permet d’y découvrir en son centre un carré noir, symbolisant le « début de tout ». De ce carré émergera un nouveau jardin fleuri, odorant, riche de promesses de vie que le visiteur découvrira en son temps.

(Texte de présentation du site du Festival)

P1050512

Jardin N°3 - Renaissance - Festival des jardins de Chaumont sur Loire, 2013

Projet du MUSÉE RUSSE DE SAINT-PETERSBOURG
conçu par l’équipe MOX landscape architects
Anna ADASINSKAYA, Ilya EGOROV et Yury FOMENKO

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/d/d9/%D0%A7%D1%91%D1%80%D0%BD%D1%8B%D0%B9_%D1%81%D1%83%D0%BF%D1%80%D0%B5%D0%BC%D0%B0%D1%82%D0%B8%D1%87%D0%B5%D1%81%D0%BA%D0%B8%D0%B9_%D0%BA%D0%B2%D0%B0%D0%B4%D1%80%D0%B0%D1%82._1915._%D0%93%D0%A2%D0%93.png/598px-%D0%A7%D1%91%D1%80%D0%BD%D1%8B%D0%B9_%D1%81%D1%83%D0%BF%D1%80%D0%B5%D0%BC%D0%B0%D1%82%D0%B8%D1%87%D0%B5%D1%81%D0%BA%D0%B8%D0%B9_%D0%BA%D0%B2%D0%B0%D0%B4%D1%80%D0%B0%D1%82._1915._%D0%93%D0%A2%D0%93.png

Kasimir MALEVITCH - Quadrangle, Carré noir sur fond blanc - 1915

Un jardin pour penser ... à nos renaissances, nos saisons qui s'additionnent, notre existence irrémédiablement provisoire, notre capacité infinie à créer à condition de réveiller la part libre de notre esprit.