P1070774   P1050800

 

Karl Marx et mon père avaient un point commun : ils ne travaillèrent jamais pour gagner leur vie. "Les vrais révolutionnaires ne travaillent pas", affirmait mon père. Cet état de fait paraissait logique : on ne pouvait oeuvrer à l'abolition du salariat et être salarié - c'était incompatible.

 

P1070777   P1070775

Et c'est ainsi que le petit garçon fut nommé Behrouz, ce qui signifie en persan " le meilleur des jours ".

Yassaman MONTAZAMI - Le meilleur des jours - Sabine Wespieser Editeur - 2012

 

Bon, je vous le confirme : je ne suis pas une vraie révolutionnaire ... même si cela eût été très romantique !!!

J'ai, en effet, un travail salarié, un travail bénévole, un travail domestique ;-( et un travail d'étudiante (avec un passeport culturel que je n'ai pas le temps d'utiliser !). Un peu beaucoup pour être productive sur le tricot, la lecture, la cuisine et le jardin ...

J'ai donc des tout petits loisirs : petits bouquins et petites mitaines, improvisées avec les restes de laine du cache-coeur (je n'ai même pas fait la couture moi-même !).

Exception dimanche dernier, grand bol d'oxygène (bien frais) pour les neurones : j'ai pu voir le Macbeth d'Ariane Mnouchkine à la Cartoucherie de Vincennes ! C'était comme Noël !!!

https://p1.storage.canalblog.com/13/80/640485/102094273.jpeg

Un bon moment de lecture, ce roman, qui me rappelle que j'aurais aimé aller en Iran, pays de haute montagne et de culture ... Certaines destinations deviennent impossibles, et je repense souvent au Yémen, arpenté il y a 10 ans.

C'est décidé : l'an prochain, je consolide ma maison, et je (re)pars sur les chemins ...

(J'apprendrai aussi à faire des pouces aux mitaines !!!)

Bonne semaine à tous !