P1090030

P1090018   P1090020

P1090019

P1090025   P1090027

P1090024

P1090028   P1090033

P1090021

P1090032   P1090026

Je commence toujours la visite de Chenonceau (sans X ! le château est unique, contrairement au village ... Coquetterie royale !) par le jardin ... évidemment !

Non pas le jardin d'ornement à la française avec ses allées parfaites et ses parterres millimétrés, mais par le potager, la ferme.

J'admire la disposition des corps de bâtiment, leur orientation par rapport au soleil, la hauteur des toitures, en fonction de leur destination : chais, pressoir, cave, écurie, habitation, pigeonnier, remise à légumes ... Un bon sens que les architectes de nos sociétés pléthoriques semblent avoir perdu.

A Chenonceau (le monument privé le plus visité en France, je rappelle), il faut renouveler l'intérêt, afin de donner l'envie de venir et surtout de revenir. Je crois que cette partie du domaine se développe de plus en plus. Des animaux à plumes et à poils sont maintenant domestiqués : poules, canards, cygnes, ânes, biquettes. Mais aussi les abeilles ; et les autres insectes y ont leur hôtel particulier.

Il faisait 14°C cet après-midi au jardin ... Les tulipes y pointent déjà le nez.

Un Noël exotique au programme, donc !

A SUIVRE ...