P1100974

P1100896   P1100914

P1100894

P1100925   P1100954

P1100895

P1100930   P1110009

P1100948

Une météo magnifique toute la semaine ! Des journées entières en extérieur, y compris pour faire mes devoirs ;-)

Les pommes de terre sont plantées, puisque les lilas étaient en fleur (quel parfum !), avec du lin semé à la volée : on verra bien le résultat !

Les planches de culture du jardin oeuvrier sont délimitées, et presque toutes nettoyées : elles attendront un mois pour se remplir avec les légumes d'été. J'ai (fait) un plan !

Les carrés potagers sont opérationnels et commencent à accueillir salades, fraisiers ainsi que des graines de radis, roquette, persil, mesclun. J'ai (enfin !) planté mes asters, anémones du Japon et échinacées acquises au jardin Plume en octobre ...

Des semis sont sous abris (gla gla dans les jours prochains) : courges en tous genres, betteraves, cosmos. Je complète ce week end avec tournesols, zinnias, capucines et d'autres courges ... Un troc de plants est organisé, il faut du matos !!!

Le cognassier est couvert de fleurs alors ... prions Sainte Rita pour une récolte équivalente à celle de 2015 !

Et pour terminer ce billet, du vert espoir, badigeonné sur ce printemps par toutes les initiatives individuelles d'entraide et de solidarité, à petite échelle, porteuses de sens, de bon sens même, sans tambour ni trompette ... et un coup de chapeau de soleil à tous les bénévoles des associations qui font bien plus (avec toujours bien moins) que les partis politiques.

On se retrousse les manches ! On n'a pas fait l'ENA ...

Les colibris chantent ... On s'active ici ... On répare par là ... On paie en gabare pour les produits et services locaux ... Bref, on se serre les coudes si possible dans la bonne humeur ;-)

Arboretum de la Martinière - VEIGNE

 Photo 5 : la feuille en 💚 de l'herbe aux femmes battues, le tamier.

Donnez-moi la forêt, le lac, la grande plaine rousse, le pré vert, des tas de papillons, des volées d'aigles, le Sahara avec son lion, Paris avec son peuple ; donnez-moi la montagne, la mer, l'homme, la femme, le vieillard, l'enfant, le ciel bleu, la nuit noire, la petitesse du colibri, l'énormité des constellations ; c'est bien ; j'aime tout ; je n'ai pas de préférence dans l'idéal et dans l'infini ; je ne fais pas le délicat ; je ne fais pas le difficile ; je ne fais pas la petite bouche ; je suis le Gargantua du beau.
Post scriptum de ma vie - Victor HUGO

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer