17 novembre 2013

Fantaisie chromatique

Ça tricote ! Clavecin de Jean-Charles MONZANI Sur-bottines, en laine KnitCol d'Adriafil, Fantaisie coloris BACH (ça ne s'invente pas ...). Bon dimanche ... chaud dedans !
Posté par flomar à 08:40 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , ,

23 décembre 2012

Calendrier de l'Avent en images - 23 - Lueur

 C’est le maître des nuits. C’est le maître des regards tournés en dedans. C’est le maître aux paupières baissées. Il fit de la nuit son royaume. C'est une nuit intérieure : un logis humble et clos où il y a un corps humain qu'une petite source de lumière éclaire en partie. Telle est l'unité de l'épiphanie : 1. la nuit, 2. la lueur, 3. le silence, 4. le logis clos, 5. le corps humain. Dans le Nouveau-né, la lumière de la chandelle est masquée derrière la main levée. Elle hésite entre bénir ou protéger la flamme et se... [Lire la suite]
Posté par flomar à 14:22 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , ,
05 décembre 2012

Calendrier de l'Avent en musique - 5 - Choeur des trembleurs

Et une toile pour les enfants rêveurs ... Lucio FANTI (né en 1945) - Lecteur de poésie dans la neige - 1977 - Musée d'Art moderne (RMN)
Posté par flomar à 09:20 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,
23 septembre 2012

Equinoxe fourre-tout !

Nos journées sont aussi courtes que nos nuits ! Le boulot, c'est molto agitato, donc, super tendance !!! La mode est à l'urgence, on a ainsi l'impression de vivre plusieurs vies en même temps, la griserie totale ! Dans les faits, on refait et on défait ... ça occupe !   Dans la vraie vie, vu et lu cette semaine ... LUNDI Rachel et Valérie, au Club des amies de Barbie. La Mobalpa du papa, Les boulettes de Colette, Les blablas de Madame Trébla. Un cocktail drôle et tendre, décapant aussi. Un bon moment de cinéma,... [Lire la suite]
26 août 2012

Temps et espaces vacants

L’espace de notre vie n’est ni construit, ni infini, ni homogène, ni isotrope.   Mais sait-on précisément où il se brise, où il se courbe, où il se déconnecte et il se rassemble ?   On sent confusément des fissures, des hiatus, des points de friction, on a parfois la vague impression que ça se coince quelque part, ou que ça éclate, ou que ça se cogne.   Georges PEREC - Espèces d'espaces CALDARA - Maddalena ai piedi di Cristo - In lagrime stemprato, à écouter les yeux fermés. Il était midi à... [Lire la suite]
Posté par flomar à 09:36 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
14 juillet 2012

Face à face tombé à l'eau

Ce Face à Face était humaniste, généreux, et, malgré les apparences du départ, ne montait pas les uns contre les autres : les amateurs avec les professionnels, les danseurs avec les musiciens, les hip-hopeurs avec les baroqueux, les blancs avec les beurs, les blacks avec les asiatiques, les jeunes avec les déjà bien mûrs ... mais voilà, on ne peut pas lutter contre les éléments, et Signor Meteo en a voulu autrement. Un 13 juillet comme un 10 novembre, et un 14 juillet comme un Pâques aux tisons ... Ensemble Consonance et Compagnie... [Lire la suite]
Posté par flomar à 23:06 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : ,

20 mai 2012

Penser en rond

S'il faut éviter de tourner en rond, même les jours de pluie, il est difficile de ne pas "penser en rond", car notre vie est bel et bien circulaire. Ces cycles nous construisent, nous rassurent, et rythment nos existences. L'histoire est linéaire, mais avance en faisant des boucles. En musique, c'est la passacaille et la chaconne baroques, à 3 temps, qui m'évoquent le mieux ces éternels retours, variés au fil de notre trajectoire. On rencontre ces grandes formes dans le final des opéras, notamment, lorsque les personnages de... [Lire la suite]
Posté par flomar à 12:43 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
25 novembre 2011

Montserrat ...

 
Posté par flomar à 20:21 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,
20 novembre 2011

Racines

Mais j'ajoute aussitôt : la nature, je m'en fous éperdument, je n'ai jamais collectionné de feuilles, même pas étant enfant, même pas de cailloux - qu'on se trouve au printemps ou en automne ou en hiver m'est parfaitement égal, le miracle de la vie ne me touche pas, la vie qui bourgeonne, évolue, explose et change, les boutons de fleur qui enflent et éclosent, ces choses me laissent froide (alors que je ne suis pas une femme froide, pas frigide, non, loin de là). J'ai toujours eu du mal à comprendre que les gens aiment faire du... [Lire la suite]
12 février 2011

L'appareil photographique de l'esprit

Puisqu'il est difficile de vivre dans ce monde que l'on ne peut quitter, il faut le rendre un tant soit peu confortable, afin que la vie éphémère y soit vivable, ne fût-ce qu'en ce laps de temps éphémère. C'est alors que se déclare la vocation du poète, c'est alors que se révèle la mission du peintre. Tout artiste est précieux car il apaise le monde humain et enrichit le cœur des hommes. Ce qui débarrasse de tout ennui ce monde, où il est difficile de vivre, et projette sous vos yeux un monde de grâce, c'est la poésie, c'est la... [Lire la suite]
Posté par flomar à 13:17 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : ,