26 mai 2014

R...

Cette qualité de la joie n’est-elle pas le fruit le plus précieux de la civilisation qui est nôtre ? Une tyrannie totalitaire pourrait nous satisfaire, elle aussi, dans nos besoins matériels. Mais nous ne sommes pas un bétail à l’engrais. La prospérité et le confort ne sauraient suffire à nous combler. Pour nous qui fûmes élevés dans le culte du respect de l’homme, pèsent lourd les simples rencontres qui se changent parfois en fêtes merveilleuses… Respect de l’homme ! Respect de l’homme !… Là est la pierre de... [Lire la suite]
Posté par flomar à 08:16 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,

21 mars 2014

Réfléchir ...

Centre Pompidou de METZ  - Exposition "Phares" Pierre SOULAGES - Peinture 202 X 453 cm, 29 juin 1979 Anish KAPOOR - Sans titre - 2008   Oui, je me suis régalée pendant ces dernières vacances ... et maintenant, je réfléchis à ça ... Film de Natacha CALESTREME - Editions Montparnasse - 2011
Posté par flomar à 17:18 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,
17 février 2014

Liberté, Egalité, et aussi Fraternité ... tout un poème !

Un peu d'espoir, minuscule, par le pouvoir d'un mot ...
Posté par flomar à 01:37 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , ,
01 janvier 2014

2014

 Kveta PACOVSKA - Couleur, couleurs Je vous en supplie faites quelque chose apprenez un pas une danse quelque chose qui vous justifie qui vous donne le droit d’être habillés de votre peau et de votre poil apprenez à marcher et à rire parce que ce serait trop bête à la fin que tant soient morts et que vous viviez sans rien faire de votre vie.    Charlotte DELBO - Une connaissance inutile - Editions de Minuit Tous mes voeux, pour une année 2014 vivante, vibrante, vivifiante, virevoltante, multicolore... [Lire la suite]
Posté par flomar à 22:51 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , , ,
30 octobre 2013

Point d'interrogations

Le jaune des bois d'aujourd'hui est-il celui de l'an dernier ?   Faut-il, là où finit l'espace, parler de mort ou d'infini ?   Quel poids charge le plus la taille : les douleurs ou les souvenirs ?   Et comment s'appelle ce mois sis entre décembre et janvier ? Pourquoi ne nous a-t-on donné de longs mois qui durent l'année ?   Entends-tu des détonations jaunes au milieu de l'automne ?   Les coiffeurs de l'automne ont-ils ébouriffé les chrysanthèmes ?     Comment les... [Lire la suite]
Posté par flomar à 22:17 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , ,
13 septembre 2013

Résistance(s)

L'humanitude, c'est ce trésor de compréhension, d'émotions et surtout d'exigences, qui n'a d'existence que grâce à nous et sera perdu si nous disparaissons. Les hommes n'ont d'autre tâche que de profiter du trésor d'humanitude déjà accumulé et de continuer à l'enrichir. Albert JACQUARD - Cinq milliards d’Hommes dans un vaisseau - 1987 Gilles CLEMENT - Abédédaire - "Toujours la vie invente" - St Benoît du Sault (Indre)
Posté par flomar à 22:32 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,

10 septembre 2013

Saute qui peut !

Photographie présentée dans la cour de l'exposition "Toujours la vie invente" à St Benoît du Sault (Indre) - Gilles CLEMENT Tandis que l'animisme situe l'humain dans un rapport d'équivalence avec les autres êtres vivants, la "civilisation moderne" le tient à distance. [...] Le mot "environnement" utilisé pour désigner ce qui nous entoure suppose que l'humain n'appartient pas à cet ensemble, il se situe en deçà, au-dessus, ailleurs et non avec. Le Ministère de l'Environnement - ministère des alentours - voit le vivant et son paysage... [Lire la suite]
Posté par flomar à 22:37 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , ,
03 août 2013

Renaissance

"Mais pourquoi s'emprisonne-t-il une seconde fois ?", a-t-il demandé l'autre jour à Joëlle. Elle lui a expliqué qu'une prison où l'on s'enferme de son plein gré ne saurait être une prison. Elle a ajouté : "Aujourd'hui beaucoup de gens s'enchaînent aussi à l'extérieur de la cage." Je crois qu'il déteste ce genre de paradoxe. Le dôme bleu du ciel, sa pureté et ce malheur ancien : difficile de les séparer. Je ne parviens pas encore à vivre l'instant. Il suffit d'un rien pour que le présent s'enfuie vers le passé. Il détale... [Lire la suite]
Posté par flomar à 12:22 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , ,
08 mars 2013

Merci ...

  Tout ce qui tremble et palpite Tout ce qui lutte et se bat Tout ce que j´ai cru trop vite A jamais perdu pour moi Pouvoir encore regarder Pouvoir encore écouter Et surtout pouvoir chanter Que c´est beau, c´est beau la vie.
Posté par flomar à 14:23 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,
19 février 2013

Bribes de Février

Eugène Grasset Parole. Un mot intraduisible. J'aime ces mots qu'on ne peut pas imaginer dans une autre langue, infréquentables s'ils perdent leur sonorité. Ils se dessèchent, ils fanent et s'étiolent. Des papillons de nuit au matin. Plus rien dans les mains, dans la bouche, la salive. Des mots du dictionnaire. La langue raisonnable, balisée, signalisée, carrée. Des mots codes, des boîtes, des carcasses.Des mots privés d'enfance, d'intimité, d'expérience, de sensualité. "Parole", je me le répète, je l'arrondis avec ma langue. Je le... [Lire la suite]
Posté par flomar à 22:02 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,