26 octobre 2012

Bourrasques

Soir d'automne -          il est un bonheur aussi dans la solitude BUSON Kiyonaga Torii (1752-1815) - La bourrasque d'automne - Musée Guimet, Paris (RMN) Haïkus des quatre saisons - Editions du Seuil - 2010 Octobre à Giverny
Posté par flomar à 20:10 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

25 octobre 2012

A vau l'eau

GIVERNY - Un bras de l'Epte, détourné pour alimenter le bassin des nymphéas. Jean JABLONSKI - Vue des bords de l'Epte à Giverny - Médiathèque de l'Architecture et du Patrimoine, Paris (RMN) Venir à Giverny dans le jardin mouillé, quand octobre déjà flamboie en vigne vierge rougeoyante sur les murs alentour, quand tout autour le village soudain ressemble à un village, avec ses habitants, son école à la cour penchée, son rythme, son identité. Octobre. Le nom est doux à boire, coule dans la gorge comme un vin muscat. ... [Lire la suite]
Posté par flomar à 22:29 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
20 octobre 2012

Points de vue

Je n'en dors plus. La nuit, je ne cesse d'être hanté par ce que je tente de réaliser. Je me lève brisé de fatigue chaque matin. Le jour qui point me rend le courage. Mais mon anxiété renaît dès que j'ai posé le pied dans mon atelier... Moi, je ne sais pas... C'est si difficile, la peinture. Et torturant. L'automne dernier, j'ai brûlé six toiles en même temps que les feuilles mortes de mon jardin. C'est à désespérer. Je ne voudrais tout de même pas mourir avant d'avoir dit tout ce que j'avais à dire ; ou du moins d'avoir essayé de le... [Lire la suite]
Posté par flomar à 13:36 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,
18 octobre 2012

Rose et arrosé ...

OCTOBRE, mot ... rose       Sacha GUITRY - Portrait de Claude Monet dans le jardin de Giverny - 1915 - Paris, bibliothèque de l'Institut (RMN)   Clématite, dahlias, asters, dipladenia, roses, du jardin de Claude MONET à Giverny
Posté par flomar à 17:44 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,
14 octobre 2012

Couleurs d'automne

Octobre est le mois des feuilles peintes. Leur riche éclat illumine le monde. Tout comme les fruits, les fleurs et le jour adoptent des couleurs éclatantes juste avant de tomber, l'année fait de même à son déclin. Octobre est son coucher de soleil ; novembre son tardif crépuscule. Couleurs d'automne - Henry David THOREAU Giverny - Maison de Claude MONET, fenêtre de l'atelier-salon. La Touraine a les pieds dans l'eau ...
Posté par flomar à 21:54 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : , ,
28 août 2012

Un collier de fenêtres

Les guêpes fleurissent vert L'aube se passe autour du cou Un collier de fenêtres     Des ailes couvrent les feuilles Au début ? La terre est bleue comme une orange Une pincée d'Eluard ... et des fenêtres de Talloires, Annecy, Abbaye de Hautecombe
Posté par flomar à 13:39 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

27 août 2012

Le plaisir, ça s'apprend *...

Mélampyre des bois, en montant à l'Abbaye de Tamié      Je comprends qu'on est fâché de prendre tant de peine sans apprendre les noms des plantes qu'on examine. Mais je vous avoue de bonne foi qu'il n'est pas entré dans mon plan de vous épargner ce petit chagrin. Gentiane des champs, gentianelle, au Semnoz On prétend que la botanique n'est qu'une science des mots qui n'exerce que la mémoire, et n'apprend qu'à nommer les plantes : pour moi, je ne connais point d'étude raisonnable qui ne soit qu'une science des... [Lire la suite]
Posté par flomar à 07:34 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , ,
26 août 2012

Temps et espaces vacants

L’espace de notre vie n’est ni construit, ni infini, ni homogène, ni isotrope.   Mais sait-on précisément où il se brise, où il se courbe, où il se déconnecte et il se rassemble ?   On sent confusément des fissures, des hiatus, des points de friction, on a parfois la vague impression que ça se coince quelque part, ou que ça éclate, ou que ça se cogne.   Georges PEREC - Espèces d'espaces CALDARA - Maddalena ai piedi di Cristo - In lagrime stemprato, à écouter les yeux fermés. Il était midi à... [Lire la suite]
Posté par flomar à 09:36 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
30 juillet 2012

♥ de France

  A vaillans cuers riens impossible  Telle est la devise de ce brillant commerçant, annoblit par Charles VII en avril 1441. Il choisit ses armoiries, signant ainsi son nom COEUR et son prénom JACQUES.  D'azur à la fasce d'or, chargées de trois coquilles de sable et accompagnées de trois cœurs.  Chef d'oeuvre du Moyen-Âge tardif (la Renaissance française a été retardée par la Guerre de Cent ans !), le Palais qu'il fit bâtir à partir de 1443, à Bourges, sa ville natale, est le symbole de l'ascension... [Lire la suite]
Posté par flomar à 11:34 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , ,
09 juillet 2012

Relire, relier pour traverser l'été

L’astronome qui lit une carte d’étoiles disparues ; […] le joueur de cartes qui lit l’expression de son partenaire avant de jouer la carte gagnante ;   le danseur qui lit les indications du chorégraphe, et le public qui lit les gestes du danseur sur la scène ; […] les parents qui lisent sur le visage du bébé des signes de joie, de peur ou d’étonnement ; l’amant qui lit à l’aveuglette le corps aimé, la nuit […] ; le pêcheur hawaïen qui lit les courants en plongeant une main dans l’eau ; le... [Lire la suite]
Posté par flomar à 20:49 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,