07 novembre 2013

Puisque tout passe ...

Le parfum du blanc - Festival des jardins de Chaumont sur Loire - 2013 Fabio FERRARIO et Elisabetta PALLONE, concepteurs italiens. Qu’ils semblaient loin, ces jours autrefois vécus dans la violence des passions excessives et brûlantes, où le coeur semblait prêt à se briser sous l’assaut de désirs complexes et contradictoires ! Le paysage était désormais monochrone, les traits identiques, les couleurs effacées, les paroles toutes abolies. Vita Sackville West - Toute passion abolie   Hydrangeas - Splendeurs d'automne -... [Lire la suite]
Posté par flomar à 21:42 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,

02 novembre 2013

L'automne en bande (dés)organisée ...

  Bande organisée par Canalblog !!! Impossible de faire mieux que cette ribambelle de photos ... Désolée ! Le cache-coeur lierre de "Elle tricote" est terminé ... et je cherche des idées de mitaines pour l'art d'accomoder les petits restes de laine Arale + baby alpaca + Lurex. L'amour est en cage jusqu'à ce que je le relâche : garde à vue provisoire ... Pensées et bruyères sont au balcon jusqu'à Pâques, et les feux de la Toussaint pas jusqu'à la Saint-Jean, merci... [Lire la suite]
Posté par flomar à 20:14 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
30 octobre 2013

Point d'interrogations

Le jaune des bois d'aujourd'hui est-il celui de l'an dernier ?   Faut-il, là où finit l'espace, parler de mort ou d'infini ?   Quel poids charge le plus la taille : les douleurs ou les souvenirs ?   Et comment s'appelle ce mois sis entre décembre et janvier ? Pourquoi ne nous a-t-on donné de longs mois qui durent l'année ?   Entends-tu des détonations jaunes au milieu de l'automne ?   Les coiffeurs de l'automne ont-ils ébouriffé les chrysanthèmes ?     Comment les... [Lire la suite]
Posté par flomar à 22:17 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , ,
02 septembre 2013

Murmures du temps

Le monde en mon temps était poreux, pénétrable au merveilleux. Vous avez coupé les voies, réduit les fables à rien, niant ce qui vous échappait, oubliant la force des vieux récits. Vous avez étouffé la magie, le spirituel et la contemplation dans le vacarme de vos villes, et rares sont ceux qui, prenant le temps de tendre l'oreille, peuvent encore entendre le murmure des temps anciens ou le bruit du vent dans les branches. Mais n'imaginez pas que ce massacre des contes a chassé la peur ! Non, vous tremblez toujours sans même savoir... [Lire la suite]
Posté par flomar à 18:50 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,
23 août 2013

Les sens en jeu

Entendre une odeur ou sentir un son peuvent paraître des formulations étranges. Mais le vécu d'un bébé est ainsi : ses sens sont interchangeables. Il voit avec le toucher, sent avec les oreilles, prend avec sa bouche, entend avec sa peau ... Le monde du bébé naît de ses sens, qui sont si mobiles qu'ils lui permettent une analyse subtile et infinie. Les premiers jeux sensoriels sont le dictionnaire du monde du bébé. Ils ouvrent à la connaissance de soi et de son environnement. Sophie MARINOPOULOS - Dites-moi à quoi il joue, je vous... [Lire la suite]
Posté par flomar à 09:25 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,
14 août 2013

L'heure de la leçon

Un jour, j'ai démissionné de toutes les fonctions que j'exerçais alors, pour retrouver l'étude. L'étude des notes, de toutes les clés, des lettres, des partitions, des manuscrits, du piano, du violon, de l'alto, du violoncelle, des gammes majeures et relatives, des langues, des livres. L'étude est à l'homme adulte ce que le jeu est à l'enfant. C'est la plus concentrée des passions. C'est la moins décevante des habitudes, ou des attentions, ou des accoutumances, ou des drogues. L'âme s'évade. Les maux du corps s'oublient.... [Lire la suite]
Posté par flomar à 10:05 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , ,

12 août 2013

La couleur du vent

 Je n'attends rien. Je réapprends le monde en épelant comme un enfant : nuages, ciel, vent ... C'est si agréable d'anônner ces noms et de savourer leur pouvoir. Je suis dans un état de confiance absolue avec cette maison et cet airial. Il est bien connu que l'homme seul n'a pas de désirs, il n'a que des besoins. Jean-Paul KAUFFMANN - La maison du retour   Tous les éléments de ce jardin concourent à plonger le visiteur dans une expérience perceptive et  émotionnelle le ramenant aux sensations de l’enfance.... [Lire la suite]
Posté par flomar à 11:56 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : ,
08 août 2013

Ivresse synesthésique

Pour la plupart d'entre nous il y a seulement le moment D'inattention, le moment dans et en dehors de la durée, L'accès de distraction dans un rai de soleil, Le thym sauvage inaperçu, l'éclair d'hiver, Ou la cascade, ou la musique entendue si profondément Qu'on ne l'entend plus du tout, mais que l'on est la musique Tant que la musique dure. Ce ne sont là Qu'allusions et conjectures ; allusions Suivies de conjectures ; le reste étant Prière, observance, discipline, méditation et action.   Ici le passé, le futur ... [Lire la suite]
Posté par flomar à 14:03 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , ,
07 août 2013

Fragments du jardin des sensations

Choses qui font battre le coeur Des moineaux qui nourrissent leurs petits. Passer devant un endroit où l’on fait jouer de petits enfants. Se coucher seule dans une chambre délicieusement parfumée. S’apercevoir que son miroir de Chine est un peu terni. Se laver les cheveux, faire sa toilette, et mettre des habits tout embaumés de parfum. Même quand personne ne vous voit, on se sent heureuse du fond du cœur. Une nuit où l’on attend quelqu’un. Tout à coup, on est surpris par le bruit de l’averse que le vent jette contre la maison. ... [Lire la suite]
Posté par flomar à 09:37 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : ,
05 août 2013

Leçon d'économie jardinière

Rebellion de betteraves Est-ce le sec ? Est-ce le chaud ? Les betteraves montent en graine cette année, nous n’en ferons rien. Je n’ai certes plus l’espoir de les ramener à de meilleurs sentiments. Si je vais les morigéner, c’est par acquit de conscience et pour bien leur faire comprendre qu’elles manquent à leur destin. « Que faites-vous donc ? » leur dis-je. « Vous savez pourtant que, la première année, une brave et loyale betterave doit se livrer à l’épargne pour élever, l’année suivante, honorablement sa famille. » Les... [Lire la suite]
Posté par flomar à 20:33 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , ,